Méditation du jour
S. Lucien d’Antioche,

prêtre et martyr - 7 janvier

Qui se donne à Dieu totalement

trouve la vraie liberté ”

Oui, ô mon Dieu !

je veux me donner à Vous ;

donnez-m’en le courage,

fortifiez ma faible volonté

qui soupire après Vous ;

je Vous tends les bras,

prenez-moi ;

si je n’ai pas la force de me donner à Vous,

attirez-moi

par la douceur de Vos parfums,

entraînez-moi après Vous

par les liens de Votre amour.

Seigneur,

à qui serai-je

si je ne suis à Vous ?

Quel rude esclavage

que d’être à soi

et à ses passions !

Ô vraie liberté

des enfants de Dieu !

on ne vous connaît pas.

Heureux qui a découvert

où elle est et qui ne la cherche plus

où elle n’est pas !

Heureux mille fois

qui dépend de Dieu

en tout

pour ne plus dépendre

que de Lui seul !

Mais d’où vient

que l’on craint de rompre ses chaînes ?

Les vanités passagères

valent-elles mieux

que Votre éternelle vérité

et que Vous-même ?

peut-on craindre

de se donner à Vous ?

Ô folie monstrueuse !

ce serait craindre son bonheur ;

ce serait craindre de sortir de l’Égypte

pour entrer dans la terre promise,

ce serait murmurer dans le désert

et se dégoûter de la manne

par le souvenir des oignons d’Égypte.

(Mgr Fénelon)


|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|