Méditation du jour
S. Ambroise,

évêque, confesseur et

et docteur de l’Église - 7 décembre

L’œuvre de saint Ambroise ”

Les grands hommes

sont ceux qui font avancer les affaires de la Vérité

et de la Charité ;

il n’y a même que ceux-là

de véritablement grands.

C’est dans ce sens que saint Ambroise mérite éminemment

le nom de Père de l’Église ;

car il a réellement engendré dans le Christ

une génération nouvelle,

une famille,

une Église.

L’Église dont il est le Père,

c’est l’Église puissamment

et fortement constituée qui,

seule vivante au sein de la dissolution générale de l’empire,

allait conquérir

et discipliner

les barbares ;

c’est l’Église du Moyen-Âge

avec son droit Chrétien,

sa prérogative publique du Sacerdoce,

son influence législative,

ses institutions religieuses,

sa tutelle du pauvre

et du peuple opprimé,

ses œuvres de charité,

ses libertés surtout,

liberté de conscience pour le service de Dieu,

liberté de remontrance

et de résistance,

aux pouvoirs oppresseurs,

liberté d’apostolat

et de dilatation.

Il y a en germe, dans la vie et dans les œuvres de saint Ambroise,

toute la constitution de cette chrétienté nouvelle,

tout le code qui régira plus tard cette terre promise,

que le législateur ne peut saluer que de loin avant de fermer les yeux.

« Quand on est le premier d’une chose, dit un grand écrivain,

« on lui donne l’impulsion,

« et elle va sous ce premier coup. »

Saint Ambroise fut certainement un de ces hommes premiers :

tout un monde procède de lui.


(Mgr Baunard, auteur d’une magistrale Histoire de saint Ambroise)


Jeudi 20 septembre 2018
de la Férie
4e classe
Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Seigneur, nous Vous en prions, donnez à Votre peuple la grâce d’éviter l’influence du diable, afin qu’avec un cœur pur, il ne cherche que Vous qui êtes Dieu. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire de saint Eustache et ses Compagnons, martyrs :


Ô Dieu qui nous faites la grâce d’honorer la naissance au Ciel de Vos saints Martyrs Eustache et ses Compagnons, accordez-nous de jouir de leur société dans l’éternité bienheureuse. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Eustache, qui portait aussi le nom de Placide, était illustre à Rome, par sa naissance, ses richesses et sa valeur militaire. Un jour, dit sa légende [ce qui doit être lu], qu’il poursuivait à la chasse un cerf d’une taille prodigieuse, l’animal s’arrêta soudain et laissa voir entre ses ramures une image de Jésus crucifié.


L’abbaye bénédictine de Subiaco posséda longtemps la montagne où d’anciennes traditions plaçaient le lieu de cette apparition divine.


Sur l’invitation du Sauveur, saint Eustache prit désormais pour but de ses poursuites la Vie immortelle et s’enrôla avec son épouse et ses deux enfants dans la milice chrétienne.


Nommé général de l’armée par l’empereur Trajan, saint Eustache revint victorieux d’une expédition, mais ayant refusé de rendre grâces aux dieux de ce triomphe, il fut arrêté et exposé aux lions avec sa femme et ses enfants. Mais, à l’étonnement de tous, les bêtes affamées caressèrent leurs victimes et ne leur firent aucun mal.

« Ils furent alors enfermés dans un bœuf d’airain incandescent, déclare le Martyrologe, et consommèrent leur martyre par ce supplice ».

Ce fut sous l’empereur Adrien en l’an 120.


Saint Eustache est l’un des quatorze Saints Auxiliaires.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Pour vous consoler dans vos peines, songez que les Saints en ont enduré plus que vous.

Méditation du jour
Beauté de l’âme en état de grâce  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|