Méditation du jour
LES SAINTS APÔTRES PIERRE et PAUL - 29 juin
L’Église ou le Christ total ”
Saint Pierre —fidèle— enseigne l
Saint Pierre —fidèle— enseigne l'Église, confirme ses frères dans la Foi, et saint Marc transcrit ainsi l'Évangile.
(Bienheureux Fra Angelico, prédelle du Tabernacle des Linaiuoli, 1435).

L’Église n’est pas une simple collectivité d’hommes

groupés par un lien purement légal,

sous l’autorité d’un père adoptif,

fût-Il le Père céleste,

autour d’un frère adoptif,

fût-Il le Christ.

Elle forme un Corps mystique,

c’est-à-dire un organisme surnaturel,

ayant sa tête,

ses membres,

son âme.

Sa tête,

c’est Jésus,

l’Homme-Dieu ;

ses membres,

ce sont tous les Chrétiens ;

son âme,

c’est le Saint-Esprit.

De même que,

dans le corps humain,

la tête,

par le système nerveux

dont elle est le centre,

influe le mouvement

et donne la direction aux membres ;

ainsi, dans ce corps mystique,

le Christ,

source de lumière

et de puissance,

donne à chaque membre sa fonction :

aux uns

d’enseigner ;

aux autres,

de sanctifier ;

à ceux-ci

le commandement ;

à ceux-là

l’exécution ;

à quelques-uns

l’apostolat ;

à quelques autres

la louange divine ;

à tous

la glorification de Dieu

et leur propre salut.

Et de même que,

dans le corps humain,

il y a une âme

qui donne à tout l’organisme

sa vie intime

et son unité substantielle,

de même dans l’Église,

il y a un principe vital supérieur,

l’Esprit-Saint,

qui, par la grâce,

pense,

aime,

prie,

au plus profond de chaque fidèle,

les animant tous

en quelque sorte

d’une âme divine

et les unifiant

d’une mystique unité.


(Louis Sempé)


Vendredi 22 janvier 2021
S. Vincent et S. Anastase,

martyrs
3e classe

Temps après l’Épiphanie

S. Vincent et S. Oronce,

martyrs niçois de Cimiez


S. Vincent, 2e évêque de Digne,

confesseur, copatron de la ville et du diocèse

(avec S. Domnin, fête le 13 février)


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Écoutez nos supplications, Seigneur, afin que, nous reconnaissant coupables à la vue de notre iniquité, nous soyons délivrés grâce à l’intercession de Vos bienheureux Martyrs Vincent et Anastase. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Vincent, le diacre de Saragosse, et saint Anastase, le moine de Perse, moururent le même jour, à 324 ans d’intervalle (304, 628).

Deux églises célèbres leur sont dédiées en commun à Rome, tandis qu’un même culte associe leurs noms dans l’Église entière. « Leur nom vivra dans les siècles ».


Sous les empereurs Dioclétien et Maximien, le diacre saint Vincent, comme autrefois le diacre saint Laurent, est déposé sur un gril, au milieu de charbons ardents. « Dieu les a éprouvés comme l’or dans la fournaise » : aussi ces deux noms saint Laurent et saint Vincent se suivent dans les Litanies des Saints, car leurs fronts « victorieux » sont ceints des mêmes « lauriers ».


Saint Anastase, moine persan, fut décapité après avoir subi d’atroces supplices, mais le Christ, pour la cause duquel il fut persécuté, le soutint : « Votre droite, Seigneur, a brisé les ennemis ».

Sur les charbons ardents saint Vincent s’écrie : « Je pensais que votre cruauté irait plus loin ».

Saint Anastase, à son tour, déclare : « Je m’attendais à un genre de mort plus cruel ».


Demandons à Dieu, par l’intercession de ces saints Martyrs, de nous aider à vaincre nos tentations et nos vices, et à faire notre salut.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Rougissez de votre sensualité et mortifiez vos sens avec courage.

Méditation du jour
Les bienfaits d’une retraite spirituelle  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|