Méditation du jour
S. Éphrem,

diacre, confesseur et docteur - 18 juin

La drachme perdue ”

La femme qui cherche la drachme perdue, c’est notre Mère l’Église.

Sa tâche, en effet, sur la terre, est de chercher ce qui est perdu.

Elle cherche les âmes pécheresses des hommes pour les sanctifier et les conduire au Ciel.

Elle fouille la pauvre et solide cabane qui représente la terre avec toutes les souillures du péché ; elle allume une lumière ; sa lumière, c’est le Christ. Quelle belle image !

L’Église porte dans ses mains la lumière du monde, le Christ, le Christ dans l’Eucharistie.

Avec cette lumière, elle illumine l’obscurité de la vie terrestre et même l’obscurité de notre intérieur. Elle y trouve la monnaie perdue, c’est-à-dire l’âme immortelle que le péché a fait tomber dans la boue.

C’est encore une belle comparaison : l’âme est une monnaie. Une monnaie porte une empreinte, qui est souvent l’effigie du souverain. L’âme aussi porte une empreinte : l’effigie du Roi des Cieux. Elle est l’image de Dieu.

Bien plus, le Christ doit être, en plus profondément, gravé dans notre âme.

Laissons donc notre Mère l’Église nous chercher, nous trouver et nous faire rentrer dans le trésor du Ciel.

(Dom Pius Parsch)


Samedi 18 août 2018
de la Sainte Vierge
4e classe
Temps après la Pentecôte

Ste Hélène,

impératrice et veuve


Au diocèse de Nice :

S. Roch, confesseur


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Accordez, Seigneur, à Vos serviteurs, de jouir toujours de la santé de l’âme et du corps, et, par l’intercession de la bienheureuse Marie, toujours Vierge, donnez-nous, d’être délivrés des tristesses du temps présent et de goûter les joies de l’Éternité. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire de saint Agapit, martyr :


Que Votre Église, ô mon Dieu, ait lieu de se réjouir de la confiance qu’elle a aux prières du bienheureux Agapit, Votre Martyr, et que, par son intercession glorieuse, elle persévère dans la piété et demeure établie dans la paix.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
On lit au début du Martyrologe Romain de ce jour :


« En Palestine, la naissance au Ciel de saint Agapit, qui, n’ayant que quinze ans, fut mis à mort à Préneste [depuis Palestrina, près de Rome] (Italie) d’un coup d’épée qui lui procura la couronne d’immortalité (en l’an 275) ».

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Aimer les défenseurs de la religion. Prier pour eux.

Méditation du jour
L’artiste divin  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|