Méditation du jour
S. Justin,

martyr - 14 avril

Notre modèle

pendant le saint Sacrifice de la Messe ”

Si nous voulons avoir un modèle parfait

des sentiments qui doivent nous animer

en assistant à la sainte Messe,

n’en cherchons point d’autres

que Marie au pied de la Croix.

Debout,

dans l’attitude d’un sacrificateur,

elle offre son Fils

et elle s’offre elle-même

avec Lui

comme victime

pour que Dieu soit glorifié

et que les hommes soient sauvés.

Elle participe aux souffrances

et aux dispositions intérieures

de la Victime ;

elle endure en son cœur

toutes les tortures,

toutes les humiliations

que Jésus subit en Son corps

et en Son âme.

Martyre,

elle l’est au suprême degré,

car elle souffre plus

de voir souffrir son Fils

que si elle eut elle-même subi

toutes ces angoisses.

Aussi combien fécondes

sont ses douleurs !

Quand donc nous assistons à la Messe,

transportons-nous en esprit

au pied du Calvaire,

supplions la Mère de Dieu

de faire passer dans notre âme

quelque chose des sentiments

qui animaient la sienne.


(Abbé Adolphe Tanquerey, p.s.s.)


Samedi 21 avril 2018
S. Anselme,

confesseur et docteur de l’Église
3e classe

Temps Pascal



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui avez fait à Votre peuple la grâce d’avoir le bienheureux Anselme pour ministre du salut éternel, faites, nous Vous en prions, que nous méritions d’avoir pour intercesseur dans les Cieux celui qui nous a donné sur terre la doctrine de vie. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Moine de la célèbre abbaye bénédictine de Sainte-Marie du Bec en Normandie, saint Anselme en fut Abbé, puis Archevêque de Cantorbéry.


« Rempli de la Sagesse divine » et doué de talents supérieurs, il s’appliqua à développer la science de Dieu par une méthode rationnelle qui fraya la voie aux théologiens scolastiques : « Je ne cherche pas à comprendre pour croire, déclarait-il, mais je crois pour comprendre ».

Aussi réalisa-t-il la parole de l’Évangile : « Vous êtes la lumière du monde », et l’Église lui a-t-elle décerné le titre de Docteur.


« Héros de doctrine et de vertu, déclare Urbain II, il fut de même intrépide dans les combats de la Foi ».

Pasteur courageux, il défendit « à temps et à contretemps » contre la tyrannie ambitieuse de Guillaume le Roux la liberté sacrée que Jésus avait acquise par Son Sang à Ses brebis.

« Le Christ, affirme-t-il, n’aime rien tant en ce monde que la liberté de Son Église ».


Il mourut à l’âge de soixante-treize ans, le 21 avril 1109.

Honorons saint Anselme « afin que celui qui a été le Docteur de la doctrine de vie sur terre soit aussi notre intercesseur au Ciel ».


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Rendez le bien pour le mal, priez pour vos ennemis et traitez-les avec égard.

Méditation du jour
Le premier départ des premiers missionnaires !...  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|