Questions — Réponses

Vous pouvez poser ici toutes vos questions... Nous nous efforcerons d’y répondre dès que possible : personnellement ou par voie de presse, si l’intérêt est général, c’est-à-dire dans le Bulletin Dominical ou directement dans ces rubriques du chapitre général « Des questions ? - Nos réponses à vos questions » (pavé bleu colonne de gauche).

votre mail :
Votre question :

(Une erreur de JavaScript sur votre navigateur a causé la disparition du champ nécessaire à la rédaction de votre demande ici. JavaScript est sans doute désactivé.)

643

Nous vous rappelons que si nous sommes accessibles à la critique et à la saine discussion, nous sommes opposés aux violences verbales et au déballage intempestif des « forums d’empoigne » qui sont une vitrine, certes, de notre pauvre société actuelle.

Ce pourquoi nous répondrons volontiers, même publiquement, à toutes les questions, mais pas sous le feu des passions instantanées.

On pourra aussi, bien sûr, revenir sur les sujets abordés.

On voudra aussi se rappeler que poser des questions est facile et y répondre généralement bien délicat. Sans oublier que les niveaux sont très variés chez les lecteurs, et qu’un langage peut être aisé pour les uns, du chinois pour les autres.

Il faudra aussi se méfier des affirmations abruptes, simplistes, des persuasions et autres racontars admis sans aucune démonstration que la virulence qui veut servir de preuve.

Enfin un adage avait cours chez les scholastiques : pendant qu’un âne peut poser cent questions, un philosophe (c’est-à-dire quelqu’un qui fait profession de réflexion avec un outil assez au point pour son intelligence, après une longue formation et une bonne pratique) a du mal à répondre à une seule…

Mais que personne ne soit découragé (à commencer par nous) ! C’est à un travail intellectuel, aussi, que nous vous invitons.


Dimanche 25 juin 2017
3e dimanche après la Pentecôte
Solennité facultative du Sacré-Cœur

2e classe
Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui êtes le protecteur de ceux qui espèrent en Vous, et sans lequel il n’y a rien de ferme, ni de saint ; multipliez sur nous Vos miséricordes, afin que, sous Votre loi et Votre conduite, nous passions de telle sorte par les biens temporels, que nous ne perdions pas les éternels. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Pour la solennité du Sacré-Cœur :


Ô Dieu, qui dans le Cœur de Votre Fils, blessé par nos péchés, daignez nous prodiguer les trésors infinis de Son amour ; faites, nous Vous en supplions, qu’en Lui rendant l’hommage de notre dévotion et de notre piété nous remplissions aussi dignement envers Lui le devoir de la réparation. Par le même Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Guillaume naquit de parents nobles à Verceil, en Piémont. Ayant quitté sa famille et ses biens, il bâtit sur le Mont de la Vierge un monastère. Comme Moïse, auquel Dieu donna Sa Loi sur la montagne, il fut guidé par le Ciel et donna à la Congrégation des Ermites, dont il devint le Père, une Règle inspirée en grande partie de celle de saint Benoît.


À la sainteté de sa vie, tout entière passée dans la méditation des choses divines, s’ajouta le renom de ses nombreux miracles.


Après avoir prédit le moment de sa mort, il s’endormit dans le Seigneur, en l’an 1142, et eut au Ciel le front ceint de « la couronne de pierres précieuses », symbole de ses vertus.

Marchons sur les traces de saint Guillaume en nous aidant de ses prières.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Écoutez les inspirations du Ciel et gardez-vous de suivre en aveugle votre volonté propre.

Méditation du jour
La divine Eucharistie, excès de l’amour de Jésus-Christ pour Son Père et pour nous  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|