Le Bulletin Dominical
Bulletin « quasi-paroissial » fondé à Cannes en avril 1983

  • Pour donner le calendrier liturgique de la semaine avec les horaires des offices et des Messes ;

  • pour servir de lien spirituel ;

  • pour laisser couler, semaine après semaine, une petite goutte d’eau qui finit par creuser un petit trou.

129

« Quasi-paroissial », parce que, à cause de la défaillance de l’Autorité dans l’Église, un prêtre —qui veut rester fidèle à la tradition— ne peut en aucun cas être curé d’une paroisse. Tout au plus peut-il se mettre au service d’un groupe de fidèles et, restant sur place pour être à leur disposition, tenter de fonctionner comme autrefois sur le modèle des paroisses. Pour survivre.

Vous voudrez bien noter que le contenu de chaque numéro n’est qu’un extrait de la version papier, même s’il lui arrive parfois de paraître assez complet.

Veuillez noter également que la parution « en ligne » n’est pas systématique. De même, ce que nous en publions ne se fait pas à la date de parution de l’édition-papier, mais selon les opportunités en utilisant aussi des numéros anciens.

La version papier du Bulletin Dominical est disponible à parution : hebdomadaire, avec le calendrier liturgique de la semaine à venir. On peut la recevoir, sur demande, par la poste et sur abonnement. (Voir la rubrique : nous contacter en marge gauche, pavé bleu).


Jeudi 20 janvier 2022
S. Fabien, pape et S. Sébastien,

martyrs
3e classe

Temps après l’Épiphanie



Oraison - collecte
Dieu tout-puissant, regardez notre infirmité, et parce que nous sommes accablés sous le poids de notre action propre, faites que nous soyons protégés par la glorieuse intercession de Vos saints Martyrs Fabien et Sébastien. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Les deux grands martyrs romains, saint Fabien et saint Sébastien, manifestèrent par leur courage, le premier en l’an 250 sous la persécution de Dèce, le second en 284 sous celle de Dioclétien, la puissance divine du Christ « qui opéra en eux des prodiges ». Les anciens Martyrologes unissent leurs noms.


L’apparition du Saint-Esprit, sous la forme d’une colombe, avait attesté la divinité de Jésus au jour de Son Baptême. Ce fut une colombe aussi, qui planant au-dessus de saint Fabien, le désigna au choix de l’Église, comme vicaire de Jésus-Christ.


Saint Sébastien, officier de la maison impériale, et chef d’une cohorte, soutenait le courage de ses frères d’armes au milieu des tourments que leur attirait leur Foi. Dioclétien le fit percer de flèches. Saint Sébastien, échappé à la mort, reparut devant l’empereur et lui reprocha ses crimes. Il fut condamné à mourir sous les verges.

Comme les Martyrs dont nous parle l’Épître, ces deux Saints « furent trouvés parfaits dans le témoignage qu’ils rendirent de leur Foi en Jésus-Christ », car « c’est pour la cause du Fils de l’homme qu’ils furent persécutés ».

On signale de nombreuses guérisons opérées par saint Sébastien ou plutôt par la vertu du Christ qui était en lui.


Recourons dans notre faiblesse à la puissante protection de ces glorieux martyrs.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Faites naître et grandir en vous un zèle ardent pour la sanctification de votre prochain.

Méditation du jour
Nous pouvons compter sur Dieu  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|