Le Bulletin Dominical
Bulletin « quasi-paroissial » fondé à Cannes en avril 1983

  • Pour donner le calendrier liturgique de la semaine avec les horaires des offices et des Messes ;

  • pour servir de lien spirituel ;

  • pour laisser couler, semaine après semaine, une petite goutte d’eau qui finit par creuser un petit trou.

129

« Quasi-paroissial », parce que, à cause de la défaillance de l’Autorité dans l’Église, un prêtre —qui veut rester fidèle à la tradition— ne peut en aucun cas être curé d’une paroisse. Tout au plus peut-il se mettre au service d’un groupe de fidèles et, restant sur place pour être à leur disposition, tenter de fonctionner comme autrefois sur le modèle des paroisses. Pour survivre.

Vous voudrez bien noter que le contenu de chaque numéro n’est qu’un extrait de la version papier, même s’il lui arrive parfois de paraître assez complet.

Veuillez noter également que la parution « en ligne » n’est pas systématique. De même, ce que nous en publions ne se fait pas à la date de parution de l’édition-papier, mais selon les opportunités en utilisant aussi des numéros anciens.

La version papier du Bulletin Dominical est disponible à parution : hebdomadaire, avec le calendrier liturgique de la semaine à venir. On peut la recevoir, sur demande, par la poste et sur abonnement. (Voir la rubrique : nous contacter en marge gauche, pavé bleu).


Mardi 18 décembre 2018
de la Férie (de l’Avent)
2e classe
Temps de l’Avent



Oraison - collecte
Nous Vous en supplions, Seigneur, tendez Votre oreille à nos prières, et éclairez les ténèbres de notre esprit par la grâce de Votre visite. Vous qui vivez et régnez avec Dieu le Père dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. 
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Gatien, disciple des Apôtres, fut envoyé, dans les Gaules à Tours, dans le même temps que saint Trophime à Arles, saint Martial à Limoges, saint Saturnin à Toulouse, saint Denis à Paris, saint Paul à Narbonne, saint Austremoine en Auvergne, au Ier siècle, par le souverain Pontife.


Comme saint Ursin, l’apôtre du Berry, saint Gatien, l’apôtre de la Touraine, mourut en paix, tandis que les premiers missionnaires de l’Évangile expirèrent tous ou presque tous dans les supplices. Il fut enseveli dans le cimetière chrétien, au lieu où s’éleva plus tard l’église de Notre-Dame-la-Pauvre, appelée depuis, à cause de son précieux trésor, Notre-Dame-la-Riche. Saint Martin le fit transporter dans l’église cathédrale.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Ne vous contentez pas de croire à l’Évangile, conformez-y votre vie, inspirez-vous constamment de ses maximes.


Méditation du jour
La louange divine  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|