• Pour le 24e et DERNIER DIMANCHE APRÈS LA PENTECÔTE :

Le Jugement dernier

  • C’est la fin de l’année liturgique et donc l’évocation du Jugement dernier.

  • Les réformes post-conciliaires du calendrier liturgique placent ici la fête du Christ-Roi pour deux avantages subversifs :

    - donner à croire que le Christ ne règnera que dans l’Éternité ou seulement tout à la fin des temps alors que Son règne social c’est pour toute notre vie terrestre ;

    - supprimer du même coup cette pénible évocation du Jugement dernier et la salutaire méditation de l’enfer !

1018

POUR DES NOTES TIRÉES DE SERMONS :


|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|