SS. Pierre et Paul Apôtres (Dédicace des Basiliques)
18 novembre

  • On lit au début du Martyrologe romain de ce jour :


    « À Rome, la Dédicace des Basiliques de Saint-Pierre et de Saint-Paul, dont la première, ayant été agrandie et ornée, fut solennellement consacrée en ce jour par le Pape Urbain VIII en 1626. »

    La seconde (Saint-Paul), réduite en cendres (en 1823) par un violent incendie, a été reconstruite sous les règnes de Léon XII, de Pie VIII, de Grégoire XVI et de Pie IX. Ce dernier a consacré solennellement le nouvel édifice (le 10 décembre 1854), en présence de la plupart des Cardinaux et des Évêques qui avaient assisté, le 8 décembre, à la définition dogmatique de l’Immaculée Conception de la très Sainte Vierge Marie.

Basilique majeure Saint-Pierre du Vatican
Basilique majeure Saint-Pierre du Vatican

1010

Après avoir célébré le 5 août la Dédicace de la Basilique Sainte-Marie-aux-Neiges, plus connue sous le nom de Sainte-Marie Majeure à Rome, le 29 septembre celle de Saint-Michel, le 9 novembre celle de Saint-Jean de Latran, et au cours du même mois celle de toutes les églises de chaque diocèse, l’Église fête aujourd’hui celle des Basiliques de Saint-Pierre et de Saint-Paul à Rome.

Tous ces anniversaires se fêtent de la sorte pendant le Temps après la Pentecôte, période pendant laquelle nous donnons toutes nos pensées à l’Église et aux Saints dont nos temples sont l’image vivante.

La basilique de Saint-Pierre au Vatican, et celle de Saint-Paul hors-les-Murs, construites toutes deux par les soins de Constantin à l’endroit même de leur martyre, le cèdent à peine, quant à leur origine et à leur importance, à celle de Saint-Jean de Latran.

Elles furent également consacrées par le pape saint Sylvestre, et cette cérémonie eut lieu le 18 novembre.

La Basilique Saint-Pierre

Reconstitution de l
Reconstitution de l'ancienne Basilique majeure Saint-Pierre du Vatican (d'après Hubsch)

1011

L’église de Saint-Pierre s’élève sur l’emplacement du cirque de Néron, et sous son maître-autel reposent les restes sacrés du Chef des Apôtres qui en font, avec Saint-Jean de Latran, le centre du monde Chrétien tout entier.

C’est là que se chante solennellement la Messe à la fête des saints Apôtres Pierre et Paul, le 29 juin, et à celles de la Chaire de saint Pierre, le 18 janvier et le 22 février. Cette église déjà remarquable au IVe siècle fut agrandie plus tard, puis reconstruite au XVIe siècle, alors qu’elle tombait de vétusté.

Jules II et Léon X firent appel aux plus grands artistes du temps et les plans combinés de Bramante et de Michel-Ange donnèrent naissance, sur la tombe de saint Pierre à l’église la plus vaste (45.000 fidèles peuvent tenir) et la plus riche de l’univers. Urbain VIII la consacra le 18 novembre 1626.

La Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs
Basilique majeure Saint-Paul-hors-les-Murs
Basilique majeure Saint-Paul-hors-les-Murs

1012

La Basilique de Saint-Paul, située à l’autre extrémité de la Ville, fut élevée de même au IVe siècle sur le tombeau de l’Apôtre des Gentils. On y célèbre solennellement la Messe le jour de la Commémoraison de saint Paul le 30 juin, et le jour de sa Conversion le 25 janvier.

Ayant été presque complètement détruite par un incendie en 1823, cette église fut reconstruite avec une magnificence inouïe par les papes Grégoire XVI et Pie IX, et consacrée par ce dernier, le 10 décembre 1854. Ce fut lui aussi qui institua cette fête, en réunissant les anniversaires de ces deux Dédicaces sous la date primitive du 18 novembre.


Mardi 17 octobre 2017
Ste Marguerite-Marie Alacoque,

vierge
3e classe

Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Seigneur Jésus-Christ, qui avez d’une manière admirable révélé à la bienheureuse Vierge Marguerite-Marie les insondables richesses de Votre Cœur, faites que par ses mérites et son imitation, nous méritions, Vous aimant en tout et par-dessus toute chose, d’avoir une demeure permanente dans ce divin Cœur. Vous qui vivez et régnez avec Dieu le Père dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Sainte Marguerite-Marie Alacoque naquit à Vérosvres (diocèse d’Autun) en 1647. Très jeune, elle se consacra à Jésus-Christ par le vœu de virginité perpétuelle. À vingt-trois ans, elle entra chez les Visitandines de Paray-le-Monial.


Le Sacré-Cœur Se révéla à elle dans trois grandes révélations, sans que la communauté s’en doutât. Sainte Marguerite-Marie employa ses dernières années à répandre cette admirable dévotion au divin Cœur et mourut le 17 octobre 1690, à l’âge de quarante-trois ans.

Son corps virginal fut enseveli sous une dalle du chœur près de cette grille où elle était à genoux quand le divin Maître lui apparut.


Pie IX la béatifia en 1864 et Benoît XV l’a canonisée en la fête de l’Ascension, le 13 mai 1920 et Pie XI a étendu son Office à l’Église universelle le 26 juin 1929.

Pour rester dans l’esprit liturgique — qui est l’esprit de l’Église — et consacrer, comme elle nous y engage par des indulgences, le premier Vendredi du mois au Sacré-Cœur, adaptons cette dévotion au Cycle. Ce sera lui donner une grande variété, tant dans son objet matériel (le Cœur de Jésus naissant à Noël, mourant le Vendredi-Saint, ressuscitant à Pâques), que dans son objet formel (l’amour de Jésus dans Ses mystères joyeux, douloureux et glorieux).


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Efforcez-vous d’acquérir une profonde dévotion au Sacré-Cœur de Jésus.


Méditation du jour
Le Sacré-Cœur et Sa fervente disciple  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|