À La Une :
au 1er novembre 2016

Fête de la TOUSSAINT

COMMÉMORAISON de TOUS les FIDÈLES DÉFUNTS

ou Jour des Morts.


Le 2 novembre, la Commémoraison de tous les Fidèles trépassés, la partie intermédiaire où les âmes sauvées, parce qu’ayant quitté la terre en état de grâce, doivent toutefois purger des peines non accomplies sur terre : l’Église souffrante du Purgatoire.

À La Une :
au 21 septembre 2016

en la fête de saint Matthieu, apôtre et évangéliste

LA SALETTE


L’Église !


« Pour un temps l’Église sera éclipsée : on ne saura pas où se trouve la Vérité ; on ne saura plus qui croire ».


(Lettre de Mélanie au Chanoine A. de Brandt, 19 novembre 1892).

À La Une :

au 19 septembre 2016

en la fête de Notre-Dame de La Salette

LA SALETTE


ANNIVERSAIRE DE L’APPARITION DE LA SAINTE VIERGE


Le 19 septembre 1846

Vitrail de la chapelle Notre-Dame-la-Blanche

de Guérande (Loire-Atlantique)

À La Une :
au 6 août 2016

en la fête de la Transfiguration de Notre-Seigneur

2252

À suivre…

À La Une :
au 23 juin 2016

en la vigile (pénitentielle) de la Nativité de saint Jean-Baptiste

BRUXELLES EN ÉTAT DE SIÈGE,

RAMADAN ET SAINT JEAN-BAPTISTE…

VIVE l’ŒCUMÉNISME !


  • 1 Molenbeek en Belgique,

  • 100 Molenbeek en France,

  • 1 000 000 de Molenbeek dans le monde…

2251

BRUXELLES EN ÉTAT DE SIÈGE


Capitale du Royaume catholique de Belgique.


Depuis dimanche (19 juin 2016) Bruxelles est quasi en état de siège : police et armée mobilisées dans la capitale, métro fermé, écoles et universités bouclées, population paniquée invitée à ne pas s’assembler, déclaration radio-télévisée du chef du gouvernement annonçant l’imminence gravissime d’attentats et déclarant la capitale au degré de danger maximal (4) et le reste du pays au degré juste inférieur…


Et pendant ce temps-là…


  • FIN DU RAMADAN

C’est la fin du ramadan.

C’est demain la fête de la nativité de saint Jean-Baptiste.


  • SAINT JEAN-BAPTISTE À MOLENBEEK

Et à Molenbeek, ville de l’agglomération bruxelloise rendue célèbre depuis quelques temps, il y a une paroisse Saint-Jean-Baptiste…

  • CONVERTISSEZ-VOUS ! RACE DE VIPÈRE ! LA COGNÉE EST À LA RACINE DE L’ARBRE !

Saint Jean-Baptiste : « Race de vipères, qui vous a avertis de fuir la colère à venir ? » (Mt., III, 7).


Notre Seigneur Jésus-Christ : « Race de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, étant méchants vous-mêmes ? » (Mt., XII, 34).


Et encore Jésus : « Serpents, race de vipères, comment éviterez-vous d’être condamnés au feu de l’enfer ? » (Mt., XXIII, 33).


Saint Jean-Baptiste : « Race de vipères, qui vous a avertis de fuir la colère à venir ? » (Luc, III, 7).


  • ET VOICI L’ACTUALITÉ RELIGIEUSE CORRESPONDANTE (en vidéo) :


Démarrez la vidéo, puis cliquez sur le bouton « plein écran » en bas à droite de la vidéo et…


Cramponnez-vous !



  • CŒUR SACRÉ DE JÉSUS ! AYEZ PITIÉ DE NOUS !

À La Une :
au 22 mai 2016

en ce dimanche de la Sainte Trinité

en ce mois de Marie

FINI LE TEMPS PASCAL

DEBUT DU LONG TEMPS APRES LA PENTECÔTE

qui symbolise le développement de la Sainte Église sur terre, mais aussi, notre propre parcours qui aura nécessairement un terme.


La Sainte Trinité : le premier des Mystères de notre sainte Religion et qui la différencie fondamentalement de toutes les fausses avec la Révélation des trois Personnes qui ne sont qu’un seul et même Dieu.

1945

  • VOIR : LE TRIANGLE TRINITAIRE,(cliquez) déjà dans les catacombes.

    La franc-maçonnerie comme toutes les fausses religions s’empare volontiers de certains symboles chrétiens pour les détourner de leur vrai sens, ce qui est normal, puisqu’il n’y a qu’un Dieu et donc qu’une seule religion.

  • LE PRINCIPE ASSURÉ D’UN MINISTRE !
    En ce dimanche 17 avril 2016

    troisième après Pâques

    Vous croyez le savoir ?

    « La fin ne justifie pas les moyens » ?

    Et bien grâce à ce ministre et à « France-info » il ne vous reste plus qu’à apprendre et pratiquer que :

    « LA FIN JUSTIFIE TOUJOURS LES MOYENS » !

    2087

    Dans une tribune radiophonique un ministre français (« radical-socialiste ») proclame fermement un principe très connu mais en l’inversant radicalement.


    Le journaliste habituellement incisif à l’égard de ses victimes, ne relève pas et la radio d’État qui résume l’entretien retient la formule sans la commenter d’aucune manière !

    À La Une :
    au 13 avril 2016

    en la fête de saint Herménégilde

    Cette année, de façon un peu inhabituelle, nous fêtons, au calendrier universel de l’Église, saint HERMÉNÉGILDE.

    En effet, les Saints de cette période de l’année sont souvent occultés à cause de l’occurence du calendrier mobile de la Semaine Sainte ou de la semaine de Pâques, et de ce fait ils sont souvent moins connus.

    Profitons donc de cette circonstance pour connaître un peu mieux ce saint roi d’Espagne de l’époque wisigothique, dont la conversion a permis celle de son frère Récarède, le nouveau roi, et par suite celle de tout un royaume.

    Indegonde, la jeune épouse de saint Herménégilde, était arrière-petite-fille de Clovis, très Catholique et pieuse.

    Statue-reliquaire de saint Herménégilde

    chapelle de notre Prieuré La Croix Saint-Joseph près de Cannes

    2156

    Le jeune roi emprisonné refuse les sacrements d
    Le jeune roi emprisonné refuse les sacrements
    d'un évêque qui n'est pas d'Église.
    Le « syndrome des lapins australiens » est symbolisé
    par le lapin entre les pieds de l'évêque hérétique.

    Saint HERMÉNÉGILDE refusa de faire ses Pâques des mains d’un évêque — valide — mais pas d’Église, ce qui mit son père hérétique en colère. Celui-ci le fit donc assassiner…

  • UNE TENTATIVE VAINE MAIS INTÉRESSANTE
    En ce jeudi 3 mars 2016

    de la troisième semaine de Carême

    • OÙ VA LA CIVILISATION ?

    Le Cardinal de Richelieu (1585-1642), principal ministre de Louis XIII

    Timbre-poste émis par la France en 1974, troisième centenaire de la mort du peintre

    Non ! le cardinal représenté n
    Non ! le cardinal représenté n'est pas Philippe de Champaigne !
    Il est le peintre (1602-1674).

    2088

    Sans doute comme quelques-uns d’entre vous, j’ai eu la surprise récente de l’annonce de la candidature à l’Académie française de M. Upinski connu pour son action en faveur de l’authenticité du Saint Suaire, de la défense de Versailles et de son château, et, depuis des décennies, de la démonstration de la perversité de ceux qui nous gouvernent par l’utilisation du pouvoir du langage.

    D’abord ce furent les mathématiques et maintenant l’accent circonflexe.


    L’ACCENT CIRCONFLEXE


    Il est de bon ton d’en plaisanter chez certains.

    Mais précisément M. Upinski démonte le processus, et indique fort à propos et avec finesse, la chaîne de destruction de la pensée et de la civilisation (chrétienne). Pour un accent circonflexe ? Eh oui, car c’est l’arbre qui cache la forêt.

    C’est précisément cela qui a attiré mon attention et qui m’a poussé à l’évoquer ici.


    ACADÉMIE FRANÇAISE


    Quant à la candidature à l’Académie française, elle n’était qu’un prétexte pour attirer l’attention sur ce que bien peu de personnes voient. Le résultat était prévu : avec une candidature quasi officielle agrémentée de celle de farceurs, y compris celle d’un élève de 15 ans…

    D’où le titre réaliste d’un magazine parisien : « Académie française : ces hurluberlus qui rêvent de l’habit vert : Poète fantasque, conspirationniste, négationniste ou encore adolescent précoce, ils rêvent tous de siéger un jour sous la Coupole ».


    Aussi, je vous invite à visionner l’entretien (long mais passionnant) :



    L’accent circonflexe, c’est la couronne du pauvre !

    Le peuple est devenu roi, mais ce n’est pas lui qui règne…

    À La Une :
    au 28 février 2016

    en ce lundi de la troisième semaine de Carême

  • ENFIN UNE INTERVENTION CLAIRE

    ET ÉNERGIQUE

    CONCERNANT UNE INSTITUTION CÉLÈBRE ET MÉCONNUE

  • 2238

    Une mise au point nécessaire, un des ultimes sursauts de notre civilisation ?

    Tant de réactions ont donné ces derniers temps si peu de résultats, quel que soit le domaine concerné !

    Faut-il désespérer ?

    Faut-il avoir confiance dans l’avenir proche ?

    Que les grands noms de la France et du monde civilisé qui nous ont précédés se penchent encore sur nous !

    À très bientôt ici même : ce 3 mars.

    Abbé Jacques-Marie SEUILLOT.

    À La Une :
    au 18 décembre 2015

    en ce vendredi des Quatre-Temps de l’Avent

    NOTRE SOUTIEN MISSIONNAIRE EN FRANCE

    ET AU CAMEROUN

    Photo Abbé JMS

    2228

    UNE REFONDATION RELIGIEUSE ÉDUCATRICE

    Après les malheurs subis par nos religieux Camerounais, leurs vains appels au secours les ayant laissés désemparés, j’appris très providentiellement leur existence, l’abandon de plusieurs des religieux, et leurs autres épreuves.


    Mon précédent voyage a permis un renflouage in extremis. Puis ce fut l’évocation de nouvelles perspectives et la décision de nous engager ensemble dans la voie vraiment catholique traditionnelle et éducatrice.

    UN PETIT NOËL POUR EUX ?

    Vous pouvez y participer en envoyant un don (sous le pavé bleu colonne de gauche ), avec la mention : Refondation Cameroun.


    Avec tous nos remerciements.

    VOIR : Bulletin Dominical N° 1673 du 10 mai 2015.

    En attendant la suite, n’hésitez pas à nous écrire pour plus de renseignements (pavé bleu colonne de gauche : Des Questions ?)

    À La Une :
    au 13 mai 2015

    en la fête de saint Robert Bellarmin

    en la fête de Notre-Dame de Fatima

    en la vigile de l’ASCENSION de Notre Seigneur

    PRÉLUDE : TOUT COMMENCE PAR UNE HISTOIRE… :


    Exceptionnellement tiré de l’édition-papier du Bulletin Dominical N° 1673 du 10 mai 2015.

    2216

      Odeur de soufre et d’encens…
    Odeur de soufre et d’encens…
    Nous aurons de nouveau l’occasion de voir concrètement, à plusieurs reprises, combien le moindre déraillement, en doctrine ou dans les règles de l’Église, conduit parfois à des extrémités débiles… Car être lucide sur une situation pour la critiquer, ne suffit pas à la combattre ; encore faut-il bien analyser, et prendre de bons moyens, et non pas des moyens frelatés et prétendument au service du vrai, car on ne saurait faire le mal pour un bien.

    Suite dans le N° 1673 du 10 mai 2015.



    Et dans le même numéro du Bulletin Dominical :


    RECORD À BATTRE ? « ÉVÊQUE » (MAS)SACRÉ 3 FOIS !

    À La Une :
    au 31 mars 2015. Vigile du 1er avril…

    En ce Mardi Saint

    en cette fin du mois de saint Joseph

    LE « POISSON D’AVRIL » DE CETTE ANNÉE :

    Depuis 1973, chaque année, un nouvel « évêque ».

    2199

    Lisez cette histoire très ancienne et catholique (un peu dérapante), et son actualisation par des Anglicans modernes : il s’agit du BOY BISHOP

    • LISEZ le dernier numéro du BULLETIN DOMINICAL version papier paraissant exceptionnellement sur notre site : N° 1667 du 29 mars 2015.

    • BIEN SÛR : lisez aussi ce qui concerne la SEMAINE SAINTE…

    Statue-reliquaire de S. Herménégilde dans la chapelle de notre quasi-Ermitage La Croix Saint-Joseph.
    Statue-reliquaire de S. Herménégilde
    dans la chapelle de notre quasi-Ermitage La Croix Saint-Joseph.

    2191

    On peut méditer sur cette représentation du jeune roi saint Herménégilde, mort martyr pour avoir voulu rester Catholique, en prenant comme résolution de Carême de rejeter tout ce qui ne convient pas à la gloire de Dieu et, concrètement, tel défaut qui nous gêne particulièrement.

    Bon et saint Carême ! et bonne lecture sur notre site cassicia.com.

    À la Une
    au 20 novembre 2013

    En la fête de S. Félix de Valois qui, suscité par Dieu, institua avec le Bas-alpin saint Jean de Matha

    l’Ordre des Trinitaires pour le rachat des captifs de l’Islam.

    En ce mois des âmes du Purgatoire

    DU NOUVEAU POUR SAINT HERMÉNÉGILDE !

    Saint Herménégilde est le Saint que, depuis l’époque de mes études au séminaire, j’ai choisi comme protecteur de l’Association éditrice qui a permis la publication des CAHIERS DE CASSICIACUM lesquels ont traité particulièrement la question de la crise dans l’Église à partir de la Messe révolutionnée et devenue la « synaxe » ou « nouvelle messe » ou « novus ordo missæ » (N.O.M.).

    L’étude a montré, remontant par induction de l’effet à la cause, la responsabilité de l’autorité pontificale dans un domaine d’importance fondamentale et faisant se poser la question cruciale :

    « Le Siège apostolique est-il vacant ? (Lex orandi, lex credendi) », travail, avec notre mini-équipe, du R.P. Guérard des Lauriers, dominicain, et titre du premier Cahier.

    Projet pour une statue de saint Herménégilde
    1 - Première photo du projet : l’ébauche de la statue de saint Herménégilde en argile.
    1 - Première photo du projet :
    l’ébauche de la statue de saint Herménégilde en argile.

    2139

    TRÈS RARES STATUES DE SAINT HERMÉNÉGILDE

    Elles sont très rares les statues et même les images de saint Herménégilde, même à Séville m’a dit un Espagnol.

    APPEL AU PEUPLE FIDÈLE

    Ce n’est pas un secret, une telle œuvre représente une mise de fonds certes non négligeable. Le pusillus grex (le petit troupeau dont parle la Sainte Écriture) qui reste fidèle peut se joindre à ce témoignage contemporain de la Foi catholique. Vraiment, merci d’avance !

    (Vous pouvez cliquer colonne de gauche sous le pavé bleu « Effectuer un don à la Confrérie de la Mère de Dieu ».)

    À La Une :
    au 24 août 2013

    en la fête de saint Barthélemy, Apôtre

    Écône le 29 juin 1977, invité à titre personnel de l’Abbé Jacques-Marie Seuillot

    pour son ordination sacerdotale (table familiale au séminaire)

    2105

    Rappelé à Dieu le 31 juillet 2013.Priez pour lui !
    Rappelé à Dieu le 31 juillet 2013.
    Priez pour lui !
    JE NE VEUX CONNAÎTRE DE LUI

    que le fondateur d’ITINÉRAIRES, et de l’ITINÉRAIRES de la réforme intellectuelle et morale vraiment catholique.


    Encore une page de l’histoire récente de l’Église et de sa crise qui est tournée. Ce 31 juillet, Dieu rappelait à Lui Jean Madiran qui venait d’avoir 93 ans. C’était un journaliste et un polémiste de qualité et non un théologien. Mais il a combattu catholiquement avec ses talents avant de se laisser aller comme tant d’autres à certains démons à principes faussés. Je ne veux connaître de lui que le fondateur d’ITINÉRAIRES, et de l’ITINÉRAIRES de la réforme intellectuelle et morale vraiment catholique, dans son plein développement, jusqu’à la publication des CAHIERS DE CASSICIACUM, et donc avant le (mas-)sacre (celui des sacres-épiscopaux-sans-mandat-apostolique). C’est d’ailleurs le seul Madiran que très concrètement j’ai connu, soutenu, aimé et par la suite regretté à cause de ses changements.


    À La Une :
    au 13 avril 2013

    en la fête de saint Herménégilde

    Témoignage d’un Saint martyr :

    FAIRE SES PÂQUES ?


    Oui, bien sûr ! C’est important surtout pour ceux qui ne vivent pas habituellement avec les Sacrements catholiques.

    Mais pas à n’importe quelle condition.

    Le jeune roi des Wisigoths d’Espagne est fidèle à l’authentique Évêque d’Église qu’est saint Léandre qui l’avait catéchisé. Mais il est fait prisonnier par le roi son père qui est arien et veut lui faire faire ses Pâques. Il lui envoie un évêque arien et le futur S. HERMÉNÉGILDE (fête le 13 avril, vous pouvez cliquer) refuse les sacrements (même valides) d’un évêque arien, qui n’est pas d’Église. L’honneur et la gloire de Dieu priment sa propre vie et son père le fait mourir pour sa Foi. Martyr en échange de sacrements… Tout a un prix. La fidélité à l’Église et l’amour pour elle aussi.

    2107

    Voilà un message clair pour nos temps malheureux, où ceux qui s’imaginent les plus fidèles sont parfois bien loin de la vérité… Il ne suffit pas d’avoir une mitre et une crosse, même validement (à fortiori si invalidement), pour être d’Église. Les lois et les fondements de l’Église ne s’inventent pas ni ne s’interprètent à la mode des circonstances —même terribles—, ou des désirs —même pieux— d’un chacun.

    (Voir l’onglet en haut de page : Le Martyrologe).

    _________

    • ==> POUR MÉMOIRE : c’est notre Association Saint-Herménégilde fondée en 1975 (Voir l’onglet en haut de page : Les Cahiers de Cassiciacum) (vous pouvez cliquer directement) qui a travaillé et publié les CAHIERS DE CASSICIACUM encore disponibles (nous écrire ou nous les demander sur pavé bleu colonne de gauche) avec ce qui a été appelé par la suite la « Thèse de Cassiciacum ».

    À La Une :
    au 24 mai 2012

    En la fête de S. Vincent de Lérins

    « Le Liban ne se décrit pas, il se vit »

    De fait, je viens de vivre une semaine époustouflante !

    Un grand petit pays.

    Une Catholicité antique et toujours très vivante.

    Une vie religieuse dense et impressionnante.

    Un islam très divisé, mais conquérant.

    Les Occidentaux favorisant le « printemps islamique » au détriment de la paix au Moyen-Orient, de la Chrétienté et du Liban.

    Une cohabitation nécessaire qui n’est en rien démission des vrais Catholiques (majoritairement Maronites).

    27 mai, fête de la PENTECÔTE.

    À La Une :
    au 15 avril 2012

    en ce Dimanche IN ALBIS

    Octave de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ

    • DÉSACCORD ABYSSAL ET UNITÉ RETROUVÉE !

      Et encore joyeuses Pâques !

    1999

    DÉSACCORD ABYSSAL ET UNITÉ RETROUVÉE !

    C’est en ces termes que le Figaro-net annonce l’imminence du ralliement de la Fraternité de feu Mgr Lefebvre à la Rome de vaticandeux :


    « L’échec apparent (des discussions doctrinales), il y a un an, avait donné l’impression d’un échec total de la négociation.

    « Le désaccord doctrinal entre les lefebvristes et Rome à propos du concile Vatican II est effectivement abyssal. On avait simplement oublié que l’objet de ces échanges n’était pas de trouver un accord, mais d’établir la liste des différences et de leur pourquoi.

    « C’est donc en parfaite connaissance de cause, et donc sans aucune ambiguïté, que Rome entend sceller cette unité retrouvée avec Ecône, fief des lefebvristes en Suisse. »


    On le voit, il s’agit bien d’une unité artificielle de tous les contraires… telle que voulue par les tenants du solve et coagula du mondialisme jusqu’en religion.


    Il y a bien trente ans, avec un mien confrère, nous fûmes à Rome pour contacter quelques évêques à propos du document que notre petit groupe avait édité dans le cadre de notre « thèse de Cassiciacum » : la Lettre à quelques Évêques (voir Une démarche catholique, dans la collection Dossiers de Catholicité, éd. Saint-Herménégilde, Nice - 1984, on peut nous commander cet ouvrage). Dans un bureau au cœur de la cité du Vatican, un prélat nous a invités sans ambages : « Rentrez dans l’Église [c’est-à-dire en fait : dans le système, car nous n’étions pas sortis de l’Église], et vous ferez ce que vous voudrez ! ». Hodie, quid novi ?


    À La Une :
    au 17 juillet 2011

    5e dimanche après la Pentecôte

    en ce mois du Précieux Sang

    UN SCOOP DE QUALITÉ :


    • Le Testament de l’Abbé Hervé Belmont.

      (Rassurez-vous, il se porte bien).

    • Ce qui concerne directement «La thèse de Cassiciacum » .

    1952

    « Non, je ne suis pas mourant ; je ne me sens ni vieux, ni malade, ni las de vivre. Mais comme chacun d’entre nous, à chaque instant je dois me tenir prêt à rendre compte de ma gestion à mon Dieu et Sauveur Jésus-Christ qui viendra comme un voleur au moment où l’on s’y attend le moins. »

    (…)

    « Mais il y a une chose que ni vous ni moi ne devons oublier : la charité est ici-bas l’œuvre de la foi. »

    (…)

    « Une charité qui n’est pas fondée sur la foi est inexistante ; une charité qui n’est pas accompagnée du témoignage de la foi est fausse ; une charité qui n’a pas le souci de conserver, de nourrir et de protéger la foi est vaine. »

    (…)

    « C’est donc en témoignage de la foi catholique que j’ai réuni un petit dossier qui est une sorte de mosaïque, de tableau impressionniste voire de promenade autour de ce qu’on est convenu d’appeler le sédévacantisme. C’est la réunion de textes composés sur un espace de trente, dont fort peu sont inédits. On ne s’étonnera donc pas d’y trouver des redites, des nuances, des tonalités diverses. »

    (…)

    Abbé Hervé Belmont



    CONCERNANT DIRECTEMENT LA «THÈSE DE CASSICIACUM » :


    Nous donnerons très prochainement le texte —qui résume ce qu’est cette « thèse »— donné dans cette sorte de mosaïque. Il manifeste en passant, dans sa forme, (il faut le noter) qu’ un minimum de Philosophie et de Théologie est requis pour lire et comprendre de quoi il s’agit, ce que semblent oublier ceux qui portent des jugements fantaisistes sur la question…



    POUR L’ENSEMBLE DU DOSSIER :


    On trouvera sur le «blog » de l’Abbé Hervé Belmont son Testament complet et bien d’autres documents sur l’Église de première qualité et de première nécessité.

    Adresse du blog : www.quicumque.com

    Cassicia.com
    Notre site

    Cassicia.com (le site) : Notre site se comporte non comme un livre mais un peu comme une revue : il s’agit de donner des faits, des documents, des éclairages devant servir de socle à la réflexion et d’aliment à notre vie quotidienne.

    313

    Contenu du site

    Ce site n’est donc pas comme un livre, en ce sens qu’il ne s’agit pas de donner de façon achevée un raisonnement qui par ailleurs peut l’être.

    C’est qu’en effet, nous souhaitons aider à la réflexion personnelle, à partir d’éléments certains, pour raisonner, respirer catholiquement (« sentire cum Ecclesia »), et cela dans la vie de tous les jours.

    C’est que nous sommes dans un univers qui bouge très vite et qu’il y a lieu de s’adapter (juxta modum, d’une certaine façon) mais seulement jusqu’à un certain point et pas au-delà, sous peine d’admettre tout et n’importe quoi.

    C’est que nous voulons aussi que ce site soit vivant, c’est-à-dire que régulièrement on y trouve de nouvelles indications, des documents ou des nouvelles qui alimentent la progression des connaissances, et de la réflexion sur ces sujets d’actualité que sont la crise de l’Église (catholique), la perte de la Foi, la vie morale dans toutes leurs implications.

    Et puis bien sûr, combattre les simplismes, les idées fausses, les postulats aberrants, les doctrines tronquées ou carrément frelatées.

    Rubriques du site

    Il y a donc un certain nombre de rubriques variées dont plusieurs n’ont encore que le titre : c’est en quelque sorte un sommaire (qui pourra d’ailleurs s’enrichir) qui peut donner une idée de nos préoccupations.

    Ces rubriques se rempliront petit à petit, selon nos possibilités, l’actualité ou les questions qui nous seront posées.

    Une colossale difficulté à surmonter

    Le plus difficile, sous plusieurs rapports, c’est précisément ici la nature même d’un site internet.

    Beaucoup de monde certes y accède. Mais justement avec une grande variété de connaissances, de formations, de compétences (ou leurs contraires…). Chacun a de plus en plus tendance à croire tout savoir, ou presque, sans vraie formation préalable, même dans les domaines techniques qui requièrent non seulement un vocabulaire spécifique, mais une formation professionnelle et de l’expérience. C’est vrai pour la mécanique, l’informatique, les sciences naturelles, physiques, chimiques, biologiques et autres, mais aussi, et à plus forte raison, pour la philosophie (la reine des sciences qui leur donne ses principes) et la théologie qui est par excellence la Science, celle de Dieu.

    La « démocratisation » qui pousse à l’égalitarisme donne l’illusion à chacun d’être compétent sur tout ce qui l’intéresse. On pourrait dire que chacun se sent empereur pour tout ce qui concerne la politique et la vie matérielle, et pape : chacun se faisant sa propre religion. Toute notion et réalité de « hiérarchie » semble avoir presque disparu.

    Aussi, la gageure est-elle de se mettre à la portée d’un chacun, sachant qu’il en faut pour tout le monde, mais à des niveaux vraiment différents.

    La Foi catholique est évidemment pour tout baptisé (c’est un don qui est reçu au Baptême). Chacun devant ensuite la développer, la nourrir, la perfectionner puisque c’est aussi une vertu. D’où le rôle fondamental de l’éducation : d’abord au sein la famille, puis avec l’aide de l’École, catholique, au sens large.

    Mais la qualité de la Foi est fonction de l’état (et du devoir d’état) d’un chacun : la foi du charbonnier : très bien ! Mais pour le charbonnier ! Celle du centurion, pour le centurion. La foi de l’humble agriculteur n’est pas qualitativement celle de l’ingénieur ou du moine. Parce que l’intelligence a un rôle à jouer et qu’il lui faut un mode d’emploi et une utilisation en proportion de son activité et de son objet. Et puis nous vivons dans le concret d’un monde matériel, mais qui est dominé par le surnaturel qui donne le véritable éclairage à l’ensemble.

    Question de vocabulaire

    Il y a aussi une vraie question de vocabulaire. Chacun peut s’en rendre compte : il ne suffit pas de parler la même langue pour se comprendre. Les mots changent de sens ou tout au moins glissent dans leurs significations, car les mots ont de surcroît plusieurs sens la plupart du temps.

    Si le vocabulaire a pu varier à travers les siècles, il varie maintenant à grande vitesse, non seulement dans le temps, mais géographiquement et, bien sûr, sociologiquement, selon les tranches d’âge et les milieux.

    On redécouvre vaguement la nécessité d’un langage commun, suffisamment fixe pour s’assurer de parler de la même chose. On remarquera au passage combien le latin avait et a encore ce rôle, jusque dans la diplomatie et les sciences : avantage d’une langue morte dont le sens des mots s’est enrichi et a acquis une plénitude dans différents domaines, spécialement la philosophie et la théologie (scholastiques).

    Il faudra donc se souvenir que le langage parlé, qui est très mouvant, n’est pas le langage des sciences, ni donc des questions de pensées et de religion.

    Nous contacter

    Nous n’aurons pas de « blogue » ou autre « forum » d’empoigne. Nous voulons de façon déterminée garder la sérénité (autant que les sujets le permettent). Cela ne veut pas dire qu’il faille s’endormir dans la…                qu-i-é-tu-de, ce qui serait à l’exact opposé de nos préoccupations de témoignage de la Foi et de survie catholiques, pour la gloire Dieu et le salut de nos âmes.

    Mais vous pouvez nous contacter suivant le processus classique des questions envoyées auxquelles nous répondrons à plus ou moins long terme selon la facilité ou la difficulté de la réponse ou la mise en œuvre d’une démonstration.

    voir Martyrologe #90-4

    Cassicia.com
    ou Cassiciacum, c’est la même chose !

    Cassiciacum (l’idée) : lieu de retraite et de recul pour mettre de l’ordre dans sa tête et dans son âme.

    C’est là que le futur saint Augustin se retire avant sa conversion. Il est accompagné d’amis et y est rejoint par sainte Monique sa mère.

    L’actuelle crise de l’Église requiert un certain combat (pour la Foi), mais aussi, bien du recul.

    C’est le propos qui fut le nôtre il y a plus de trente ans en fondant les Cahiers de Cassiciacum, et qui l’est plus que jamais aujourd’hui.

    26

    À Cassiciacum

    Cassiciacum était une villa romaine (nous dirions aujourd’hui belle maison de campagne), propriété de l’enseignant collègue et ami d’Augustin. Elle était située dans les environs de Milan qui était alors une des résidences impériales et où saint Ambroise, l’archevêque du lieu, gouvernait avec sagesse et doctrine son troupeau.

    C’est là que saint Ambroise, futur Docteur de l’Église, va seconder l’œuvre divine et convertir, former, baptiser et préparer un autre futur Docteur de l’Église, saint Augustin, l’un des quatre grands docteurs de l’Église d’Occident.

    Augustin a trente-deux ans. Bien que fils de la pieuse sainte Monique, il avait fui les leçons de sa mère et s’était même enfui de Carthage, où ils habitaient, vers l’Italie où Augustin enseignait une bien mondaine et rémunératrice philosophie. Sainte Monique l’y retrouva et ils vécurent ensemble à Cassiciacum, pour se retirer des vains combats du monde païens, afin de parfaire l’œuvre de Dieu et asseoir l’avenir sur de solides fondements après qu’il aurait reçu le saint Baptême.

    Installé dans la maison de campagne de son ami Verecundus, Augustin remerciera Dieu en ces termes : « l’hospitalité de Cassiciacum où nous nous reposâmes des tourmentes du siècle, [en attendant la récompense de] la fraîcheur à jamais verdoyante de Votre paradis ». (Voir le texte des Confessions IX, 2, 4 et la suite)voir Confessions IX #309

    Dans la crise actuelle de l’Église

    L’enseignant Augustin avait fini par mesurer les profonds inconvénients d’une vie déréglée : « Nous étions plusieurs amis ensemble, qui, dégoûtés des turbulentes inquiétudes de la vie humaine, objet habituel de nos réflexions et de nos entretiens, avions presque résolu de nous retirer de la foule pour vivre en paix. » (Voir le texte des Confessions VI, 14) voir Confessions VI #307

    C’est un peu une démarche semblable qui a été la nôtre : prendre du recul pour mieux comprendre la crise qui se développait sous nos yeux et dans notre vie et en saisir les mécanismes et, encore plus en amont, les principes.

    En effet, si les hommes changent (en se succédant, mais aussi en évoluant intérieurement soit vers le Bien soit vers le mal), Dieu, Lui, ne change pas, ni Ses Lois, ni l’Église et sa doctrine. Voilà la référence certaine dans la tempête : la boussole peut s’affoler, le capitaine perdre le commandement et la direction du navire, mais le Nord est toujours dans la même direction.

    Il s’agit donc pour tous —chacun à sa place— de ne pas « perdre les pédales », de ne pas se décourager, et surtout de ne rien changer concernant la direction générale et les principes : ce n’est pas dans la tempête qu’on fait des réformes. En revanche, c’est à l’occasion des guerres et des perturbations provoquées que s’installent les révolutions.

    Les Cahiers de Cassiciacum ont voulu être la mise en forme de cette démarche intellectuelle et doctrinale afin de donner des repères certains parce que faisant partie du dépôt catholique. Il s’agissait de mettre en évidence les moyens de redresser la barre et, sinon, de survivre dans une crise qu’on ne peut pas maîtriser en en subissant les inconvénients au titre de la pénitence, en attendant le retour du calme que Dieu seul donnera.


    Mardi 6 décembre 2016
    2e dimanche de l'Avent
    1re classe
    Temps de l’Avent


    Ste Denise

    et son époux S. Émilien,

    martyrs


    voir Le Martyrologe #90-4




    Oraison - collecte
    Excitez nos cœurs, Seigneur, à préparer les voies de Votre Fils unique, afin que nous soyons rendus dignes de Vous servir avec des âmes purifiées par Son avènement. Lui qui vit et règne avec Vous, dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
    Ainsi soit-il

    Vie du Saint du jour
    Saint Nicolas, surnommé le Grand, naquit en Asie Mineure. Dieu le glorifia par des miracles sans nombre, et l’Église, envisageant la puissance qu’il avait sur les flammes, nous fait demander d’être préservés, par son intercession, du feu de l’enfer.


    Nommé archevêque de Myre, sa sollicitude pastorale s’étendit à toutes les nécessités de son troupeau. Il prit part au concile de Nicée où fut condamné l’Arianisme.

    Mettant en valeur les talents dont nous parle l’Évangile, il pratiquait tout à la fois les œuvres de miséricorde spirituelle et temporelle, témoin ces aumônes jetées discrètement par une fenêtre pour sauver l’honneur de trois jeunes filles, et rappelées, de nos jours encore, par la fête enfantine où l’on attribue à la générosité de saint Nicolas les cadeaux trouvés sous la cheminée.


    Il mourut en 324. Ses reliques sont conservées à Bari (Italie).


     voir la grande vie du Saint


    Résolution pratique du jour
    Comprenez l’importance d’une éducation chrétienne, et procurez-la aux enfants, quand vous le pouvez. Aidons le prochain dans ses nécessités d’âme et de corps.

    Priez pour les écoles catholiques, s’il en existe encore de vraies, et pour leurs maîtres.


    Méditation du jour
    Le respect de l’autorité (légitime) suite

    |Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|